jeudi 9 août 2007

Nigeria: 18 homosexuels poursuivis au nom de la charia

Agence France-Presse
Lagos


Un juge d'une cour islamique d'un État du nord du Nigeria a ordonné jeudi le maintien en détention jusqu'au 21 août de dix-huit homosexuels interpellés pour avoir participé à un mariage gay et poursuivis pour sodomie, a annoncé l'agence de presse nigériane NAN.
Ils risquent jusqu'à la peine de mort, selon la charia.
Arrêtés mercredi, les 18 hommes sont accusés d'avoir participé le 5 août à Bauchi, une ville du nord du pays dans l'État du même nom qui applique la loi islamique (charia), à une fête organisée à l'occasion du mariage de deux de leurs amis homosexuels dans un hôtel de la ville. Tadius Boboi, chef des enquêteurs de la police, a déclaré jeudi à la Cour devant laquelle comparaissaient les accusés que ceux-i portaient des atours féminins, dont des soutiens-gorge, des boucles d'oreille et des colliers. M. Boboi a estimé qu'ils avaient contrevenu à la loi islamique.
Le juge Malam Tanimu Abubakar a ajourné le procès au 21 août. La charia a été introduite dans de nombreux États du nord du Nigeria après la fin de la dictature militaire il y a huit ans.

3 commentaires :

  1. 3amrouch a dit…
    Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
  2. Alia a dit…

    Ahla,
    Bravo pour ton blog. Tu as tout mon soutien!

  3. misterby a dit…

    Bravo ; bon courage et surtout continue