lundi 31 décembre 2007

Bonne année 2008!!!!!!!!!!


MySpace Icons



BONNE ANNÉE 2008 !!!!!!!

jeudi 27 décembre 2007

Exclu : Verka Serduchka - Kiss Please

vendredi 14 décembre 2007

Bearforce1 NEW : Christmas is here !

jeudi 13 décembre 2007

Vidéo de Lola: gay pride Montréal 2006

Trés poétique ... vidéo realisé par Heliopolis Productions.*

Jodie Foster est gay!!!!!!!!!!

Jodie Foster, la star hollywoodienne, a publiquement confirmé être lesbienne.

Elle a en effet rendu hommage à sa compagne à travers ces mots : "ma belle Cydney", alors qu'elle recevait un prix du magazine de divertissement américain Hollywood Reporter au Beverly Hills hôtel de Los Angeles la semaine dernière.

C'est la première fois que l'actrice ose mentionner sa relation avec la productrice de films Cydney Bernard, sa compagne depuis 15 années déjà.
En récupérant son prix jeudi dernier, l'invité d'honneur a déclaré : "J'aimerais remercier ma merveilleuse Cydney qui a traversé à mes côtés toutes les peines et toutes les joies."
Cela faisait un bail que des rumeurs sur Jodie Foster allaient bon train, mais la star du Silence des agneaux avait toujours refusé jusque là d'aborder le sujet de sa sexualité.
Au cours de son discours, la star, oscarisée à deux reprises, a aussi révélé qu'elle "n'avait aucune idée de ce qu'elle était en train de faire."
Elle confie : "Je me sens fragile, pas du tout sûre de moi, et pourtant je me bats contre tout ça. Je ne me sens pas du tout puissante et j'ai l'impression que je n'ai aucune idée de ce que je dois faire. Mais peut-être que c'est le secret de mon succès."
Et si Jodie a deux fils - Charles neuf ans et Kit, six ans ? elle a toujours refusé de parler de leur père.
Et si dans son dernier film, Jodie Foster était A Vif, sur ce sujet, elle a plutôt l'air à fleur de peau...

lundi 3 décembre 2007

Nouveau clip de J-Lo : "Hold It, Don't Drop It" Preview

Exclu de Kifi encore !!!

jeudi 29 novembre 2007

Rise Up !! F&%K THE WINTER !!!

mercredi 28 novembre 2007

Meurtres homophobes en série implicant un Tunisien

MONTBÉLIARD (AFP) - La police française a arrêté mardi à Mulhouse un homme de 68 ans, soupçonné d'être l'auteur de 18 meurtres commis en France entre 1980 et 2002 et dont les victimes sont en majorité des homosexuels, ce qui ferait de lui l'un des principaux tueurs en série du pays.

Le suspect, un artiste transformiste et travesti qui s'est produit dans des cabarets en Alsace et en Allemagne, était en garde à vue mercredi à Montbéliard (est).

Le parquet a toutefois indiqué qu'il était "prématuré" de parler de tueur en série , précisant que l'enquête judiciaire ouverte concernait les meurtres de six personnes, cinq hommes et une femme, commis dans l'est de la France, entre 1983 et 2000.

Un complice présumé, un Tunisien âgé de 43 ans, condamné en 1999 pour le meurtre d'un agent d'assurances homosexuel à Riedisheim (est) et qui purge sa peine en région parisienne, a également été conduit au commissariat de Montbéliard.

Les deux hommes, qui ont été un temps amants selon des sources proches de l'enquête, ont nié les faits. Il n'y a, pour l'instant, "aucune preuve formelle" contre eux, permettant de les présenter au parquet, selon le vice-procureur de Montbéliard Jean-Marc Gervason.

La garde à vue du sexagénaire, déjà prolongée, expire jeudi matin.

Selon le journal l'Alsace-Le Pays, les crimes avaient plusieurs dénominateurs communs: les victimes, en majorité des homosexuels, ont été tuées d'un coup violent à la tête, suivi d'une multitude de coups de couteau, leur visage étant ensuite recouvert, mais le corps partiellement déshabillé.

L'enquête pourrait éventuellement avoir des prolongements en Allemagne où le suspect s'est produit dans des cabarets, selon des sources proches de l'enquête. Les cabarets mulhousiens Le Fantasio ou Le Palace Bar, où il avait exercé avant sa fin de carrière en 1992, n'existent plus.

L'homme menait une vie en apparence paisible et ne cachait pas son homosexualité, ont déclaré des voisins à Mulhouse.

"Il était gentil et là, on apprend qu'il serait un tueur en série", s'étonne une voisine. Un autre locataire déclare qu'il "allait vers les gens et leur parlait". "Il habitait ici depuis 4 ou 5 ans. Il avait un petit chien" qu'il promenait souvent dans ce quartier commerçant, a déclaré une autre voisine.

C'est la ténacité d'un policier de Montbéliard, ayant enquêté durant deux années, qui a conduit aux interpellations, rapporte l'Alsace-Le Pays.

En interrogeant un logiciel informatique de la police, le policier enquêtant sur un crime commis en 1991 à Sochaux (est) a constaté que le nom du tueur présumé revenait dans plusieurs affaires non élucidées, car il gravitait dans l'environnement des victimes.

Plusieurs de ces meurtres avaient été classés sans suite, faute d'éléments.

mercredi 14 novembre 2007

Divers cité




Lors de mon dernier séjour à Toronto chez un couple d’amis récemment installé dans la ville Reine, une pensée m’a frappé l’esprit.

Nous étions là, assis tous ensemble en train de savourer un diner. Nous sommes assez proches pourtant nous sommes si différents. Deux arabes, un canadien, un français et un vénézuélien. .Et cela s’appliquait aussi à mes autres amis et connaissances. Autour de moi, j’étais entouré d’ami(e)s provenant des quatre coins du monde.

Autour de notre table ou du salon , vietnamiens, Vénézuéliens, haïtiens, Africains, Guyanais, arabes , Français , canadiens, polonais, partageant une amitié rendue possible grâce a notre différence.

C’est cela qui nous lie, cette différence ce fardeau que nous avons tous porté et pour la plupart d’entre nous ce cadeau aussi. Parce que c’en est un aussi. Celui d’être ouvert sur le monde sans distinctions.

En vous promenant dans les villages à travers le monde vous vous rendez compte de cette diversité incroyable. Toutes les races, religions orientations sexuelles, dans un même quartier en harmonie...

C’est probablement les seuls lieux dans cette planète où l’Humanité est si bien représentée. Victimes de discriminations partout ailleurs, les gays ont crée ces lieux pour se retrouver tous ensemble sous une autre bannière : celle de la différence et de la diversité.

jeudi 8 novembre 2007

300...











Si j’étais un guerrier de l’antiquité je serais Spartiate. Et vous ? ;-)

Un parti Suisse se denude ...

A quand des afficehs des jeunes membres du RCD ? ;-)



lundi 5 novembre 2007

Kylie Minogue : 2 Hearts .





La star des gays a change de registre ...

lundi 29 octobre 2007

Adonis : cours 101

1. Faites du Sport


Au fil du temps, une alimentation mal équilibrée et un manque d’exercice physique finissent par se manifester de manière de plus en plus visible. Les muscles ont tendance à se relâcher, les graisses qui passaient inaperçues commencent à s’accumuler…Pour éviter d’avoir à trop subir les effets de la fatigue et du temps qui passe, faites savoir à votre corps qui est le maître : prenez les choses en main !

Faire du sport permet de vous entretenir aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur. Pensez à utiliser en complément des crèmes et produits minceurs, conçus pour faire fondre les couches de graisse superficielles

2. Relaxez-vous sous la douche

Après l’effort, pensez à vous relaxer. Rien de tel qu’une bonne douche, avec au choix :
• Un gel douche relaxant :

• Un gel douche tonifiant :



3. Nourrissez votre peau en l'HYDRATANT

Pensez ensuite à appliquer un lait hydratant corporel afin de ne pas avoir une peau toute desséchée. Ceci aura pour effet de lui rendre son élasticité après l’exercice physique.

Et voilà comment en trois étapes vous pourriez ressemblez à de ces Adonis tout droit sorti des Dieux du Stade

Tendances Automne / Hiver 2008

Le style « Haute couture » toujours tendance

Sonia Rykiel met l'accent sur le vêtement confort. Elle glisse chemise et cravate sous un grand pull ample qui descend à mi-cuisse, porté sur un jean slim.Vous pouvez aussi enfiler plusieurs vêtements, plus ou moins épais : par exemple une chemise recouverte d'un gilet épais en laine puis d'une veste comme chez Givenchy Pour davantage d'originalité, l'accessoire tendance qui accentue le côté chic : l'écharpe ou le foulard à nouer autour du cou comme nous le propose Olivier Strelli ainsi qu'un tee-shirt porté directement sous une veste, pour un style « artiste sexy ».Pour les adeptes du style élégant, Agnès b. (photo non fournie) propose aux hommes de porter une chemise à superposer avec un petit pull en cachemire, pourquoi pas sans manches, et avec une cravate, bien sûr !

Osez ! Créez votre silhouette
Les grands de la mode ont bien sûr lancé la tendance et le prêt-à-porter a suivi ! Vous pourrez donc facilement superposer cet hiver.Chez Mexx, la chemise est portée sous un pull à col cheminée en laine mérinos.Chez Célio, l'homme porte sa chemise manche longue sous un tee-shirt, avec un jean ou assemble les tee-shirts à manches courtes et longues, ce qui lui donne un style à la fois cool et classe.Chez Jules, c'est le tee-shirt manche longue qui se porte sous un polo.Un must chez Ikks, la cravate portée avec un tee-shirt au col rond. Ne vous gênez pas donc pour superposer vos vêtements sans complexe, selon vos envies, d'autant plus que cette année, l'autre tendance, c'est le mélange des genres !
Source : aumasculin.com

Irak: Les gays sont en danger de mort

La seule organisation internationale irakienne de soutien aux gays, lesbiens, transsexuels et séropositifs risques de disparaître, faute d'argent. Iraqi LGBT, qui aide depuis 2005 les minorités sexuelles persécutées en Irak à se cacher pour échapper aux attaques de milices chiites et à fuir le pays, dans le but de demander l'asile politique, tente en vain d'obtenir les fonds nécessaires à la survie de son réseau.

«Nous n'existons que grâce aux dons privés», a expliqué Ali Hili à tetu.com. Réfugié à Londres, il a fondé Iraqi LGBT avec l'aide d'Outrage!, l'une des principales associations britanniques de défense homo. «Mais les dons baissent alors que nos besoins augmentent.

Nous sommes tout un réseau, malheureusement, je suis le seul à dévoiler mon visage et à donner des interviews, parce que plusieurs de nos membres sont déjà morts après avoir parlé dans les médias et s'être fait repérer sur la toile. Depuis, je suis sous protection et nous refusons de montrer nos projets, c'est trop dangereux. Conséquence: plus personne ne parle des gays en Irak et nous n'avons plus d'argent. En France, seuls Têtu et Hélène Hazera, notamment sur France Culture, parlent de nous.» Iraqi LGBT travaille pourtant avec Amnesty International et Human Rights Watch, a déjà assisté avec succès une quarantaine de demandeurs d'asile dans toute l'Europe et en Amérique du Nord.


La persécution des minorités sexuelles, des transsexuels et des séropositifs a été reconnue par l'ONU et par le département d'État américain, uniquement grâce à l'association qui recense les preuves et tiens ses informations à jour. Et sa gestion financière est certifiée par OutRage!. À l'heure actuelle, plusieurs dizaines d'homosexuels, de transsexuels et de séropositifs risquent de se retrouver à la rue dès la fin du mois de novembre, car il est devenu impossible pour le groupe de payer le loyer des appartements secrets où les personnes traquées se terrent, ainsi que les salaires des deux gardes armés qui les protègent. Les traitements pour les malades manquent et les menaces de mort affluent toujours sur le répondeur d'Ali Hili.

* Source Tetu

Kifi, all around the world


La solidarité entre les gays est bien connue et j’aimerais prendre le temps de remercier tous les blogs à travers le monde qui ont permis à Kifi de mieux se faire connaitre surtout au niveau de la blogosphère gaie maghrébine.

Plusieurs blogs et sites de référence gaies connus mondialement ont pris la peine d’ajouter ce petit espace .



Merci à tous pour votre soutien !

jeudi 25 octobre 2007

Exclu: Mary J Blige 2007 : Just Fine

Encore une exclu de Kifi !

mardi 23 octobre 2007

Margaret Cho is a fag hag and we love her for that !

The Spices are Back ! Friendship Never Ends

Harry Potter : Dumbledore est gay .


Le vieux sorcier Dumbledore, célèbre personnage de la série Harry Potter, pourrait aussi bien avoir posé pour la couverture d'un magazine gai tout vêtu de cuir que les réactions n'auraient pas été plus vives.


J.K. Rowling a révélé vendredi dernier, lors d'une lecture publique à Carnegie Hall, à New York, que le sorcier était homosexuel, une nouvelle qui n'a pas manqué de lancer une controverse sur les motivations profondes de l'écrivaine.


Pendant que certains admirateurs gais se réjouissaient du fait que Mme Rowling avait sorti du placard un de ses personnages les plus aimés, d'autres étaient choqués parce que cela n'a pas été davantage mis en évidence dans ses best-sellers, et ont mis en doute ses motivations pour le faire maintenant, plusieurs mois après la parution du dernier tome de la série.


Des groupes chrétiens de droite aux Etats-Unis se sont aussi joints au débat, après avoir dénoncé depuis plusieurs années déjà la série "Harry Potter" pour son traitement de la sorcellerie.

Cette fois, ils reprochent à J.K. Rowling de tenter de faire d'un personnage gai quelqu'un de normal et aimable aux yeux des jeunes lecteurs.

vendredi 19 octobre 2007

Hommage à un amoureux de la Tunisie









Il est temps de rendre hommage à un artiste extrêmement talentueux qui, un jour a foulé le sol de notre beau pays et qui en est tout de suite tombé amoureux.

C’est un artiste aux multiples facettes vu qu’il est romancier, peintre, calligraphe, artisan bijoutier et ses œuvres sont sublimes.

C’est aussi un homme qui a su valoriser la beauté de notre pays mais aussi de nos hommes.

Une beauté brute mais qui cache en dessous une émotivité et une passion qui n’a comme égale que les couleurs éclatantes du paysage tunisien.

Je vous invite fortement à lire son blog feuilleter ses romans si vous le pouvez.

Merci Michel Gilberti .

jeudi 18 octobre 2007

Are you a hustler ?

mercredi 17 octobre 2007

Tom Ford soutient le magazine OUT



Après, Dolce Gabbanna pour ne citer qu'eux voici que c'est au tour de Tom Ford de nous montrer des siennes … Âgé de 45 ans il fera la couverture du magazine Out pour le mois de Novembre et en salivera plus d'un …



Tom assure qu'il a simplement complimenté ses deux modèles sous la douche et jure qu'il n’a eu à les gratifier que par des mots...



A suivre..








mardi 16 octobre 2007

Du nouveau chez Kifi !!!


La rédaction du blog aimerait vous informer qu’un nouvel espace de dialogue est né !

Le forum Kifi offre aux homosexuels tunisiens la possibilité de pouvoir débattre des sujets qui les touchent.

Il offre également la possibilité de s’informer sur les nouveautés, les suggestions de sorties, et des capsules de conseils santé

Le forum veut également fournir une vitrine plus juste de notre communauté en ayant toujours le même objectif : briser le tabou et de sensibiliser la société tunisienne .

lundi 15 octobre 2007

L'homosexualite et l' Islam : reflexion


D'abord, avant de parler d'homosexualité, il faut savoir que la vie d'un musulman, croyant et pratiquant, est régie par une minutieuse législation "la Chariâ".

Ce sont des lois basées sur l'interprétation à la fois de la parole du Dieu, inscrite dans le Coran (livre sacré et divin des musulmans) et de la coutume de son Prophète Mohamed (la Sunna), dont la source principale est les "dits" (Hadith) du Prophète et ses gestes.
On distingue, toutefois, les "Sunnites" qui sont les partisans de la "Sunna" à l'opposé des "Chiites" qui vénèrent plutôt son gendre "Ali". La question sexuelle n'échappe pas à l'interprétation par ces textes.

Pour aborder la position que prennent les législateurs islamiques
(Oulama= savants=théoligiciens de l'Islam)

En même temps cet acte est considéré comme un acte religieux, car dans l'islam l'accouplement ne vise pas seulement la procréation mais il manifeste aussi l'harmonie de l'ordre divin, dont la distinction entre masculin et le féminin et leur complémentarité constituent la base élémentaire.
"De toute chose on a fait un couple. Puissiez-vous vous en souvenir"
(Extrait du Coran, Sourat 51,Adh-Dhâriyât, verset 49)

Ces versets furent révélés au Prophète Mohamed par fragments séparés.
Le terme "Tajhaloun" signifie "ignorer" ce qui atténue, d'après certains auteurs, quelques part, "la flétrissure morale dont sont victimes les homosexuels" et laisse entr'apercevoir que le châtiment qui leur est infligé est dû principalement au fait qu'il ont démenti "un messager de Dieu".

L'exemple" du peuple de Loth est mentionné àce titre dans plusieurs versets du Coran. Ainsi dans la Sourat(7) d’Al-Arâf (80-82) il figure entre les "exemples" du peuple du "Prophète Salah" et du peuple Madyan et leur "leur frère Chouayb", deux peuples qui ont transgressé les recommandations de leurs Messagers.

Et Loût, quand il dit à son peuple:
« Vous livrez vous à cette turpitude que nul, parmi les mondes, n' a commise avant vous? [80] Certes, vous assouvissez vos désirs charnels avec les hommes au lieu des femmes! Vous êtes bien un peuple outrancier. » [81]

Et pour toute réponse, son peuple ne fit que dire:

« Expulsez- les de votre cité. Ce sont des gens qui veulent se garder purs! » [82]
Musrif" en arabe signifie "impie et outrancier" alors que la règle en islam, en général, est la modération.

D'autre part, Le Coran promet aux croyants qu'au paradis ils seront servis par des éphèbes (se dit du très beau jeune homme, à l'origine l'adolescent grec qui faisait son service sportif et civil avant d'entrer dans l'âge adulte "éphébie").


Les poètes et les sultans ne cessaient d'invoquer ces promesses pour justifier les relations illicites qu'ils entretenaient. Mais pour la plus part des "Oulamas" il n'y a pas à chercher une interprétation plus profonde que celle mentionnée :

« L'homosexualité est la turpitude des turpitudes »,

L'homosexualité représente 10% de la population mondiale pour ceux qui ne se cachent plus. Certaines coutumes ou religions ou même lois, dans certains pays dont le notre obligent au silence et au secret, mais ne le renions pas ils existent par la nature même si la " normalité " créée par l'Homme les rejette : s'ils sont là, c'est qu'Allah l'a permis. Et si Allah a permis qu'ils soient sur la terre auprès de nous tous, je ne pense pas que ce soit pour qu'on ait de la haine pour eux. Allah a voulu que les êtres soient différents, certainement pour nous apprendre à aimer plus que nous-mêmes.

L'homosexuel "Arabe" se trouve ainsi sans "racines" ni "espoirs". Ces derniers temps cette communauté a commencé à s'organiser pour sortir au jour et revendiquer leurs droits à la reconnaissance. Mais si cet appel ne trouve pas d'échos chez les Maghrébins , ces homosexuels risquent de se claustrer dans un ghetto comme les autres communautés homosexuelles.

En conclusion, l'homosexualité a connu des périodes moins stressantes que de nos jours. Les sociétés arabo-musulmanes n'ont pas cessé d'accommoder l'application de la "Chariâ" à leur train de vie et leurs aspirations

That's hot !!!

Bear Force 1

vendredi 28 septembre 2007

Il n’y a pas d’homosexuels en Iran


jeudi 27 septembre 2007

Diva , Diva

vendredi 21 septembre 2007

Gay is beauty


FemaleFirst rapporte que l'actrice est très excitée que Tuc Watkins et Kevin Rahm, qui interpréteront les rôles de Bob et Lee, le premier couple gai de Wisteria Lane, aient signé pour faire partie de la nouvelle saison et elle veut absolument que les auteurs créent pour son personnage, Gabrielle, une histoire avec eux.
Longoria a raconté à Access Hollywood : « Je suis très excitée à propos des voisins homosexuels, il était temps. Je suis surprise qu'ils ne soient pas apparus avant. Ils sont mes voisins. Ils habitent en fait dans la maison à côté de la mienne et je n'ai pas encore beaucoup interagi avec eux. J'adorerais voir ça dans le scénario. Gabrielle devrait être amie avec ce couple homosexuel. »


jeudi 20 septembre 2007

On adore le Rugby


mercredi 19 septembre 2007

Gay News : Black & Blue 2007 -Montreal

Voici le vidéo du plus événement bénéfice gaie au monde .

BLACK & BLUE 2007


Et celui de 2006 :

mardi 11 septembre 2007

Un nouveau Tungayblog est né!!!!!!!!!!

Le réseau s’agrandit et un nouveau blog gay tunisien a vu le jour il y a peu de temps. Rédigé par un ami que je connais depuis fort longtemps, je vous invite à aller jeter un coup d’œil à ce nouvel espace d’expression de notre communauté.

A Zigzagay : Bienvenu et bonne continuation !

mardi 28 août 2007

Le bogosse de Prison Break est gay


Hé oui, les tunisiens qui le vénèrent comme exemple de virilité doivent être déçus, surtout que certains en étaient tellement fiers qu'ils imitaient sa coupe de cheveux. Les filles aussi doivent avoir reçu un certain coup au coeur, mais voilà Wenthworth Miller est gay... Et il sort avec Luke MacFerlane... La preuve sans doute que les gays ne sont pas comme beaucoup l'imaginent, des sortes de folles, ou des filles ratées... Les gays sont avant tout des garçons, des vrais !

Source: Justjared

jeudi 9 août 2007

Nigeria: 18 homosexuels poursuivis au nom de la charia

Agence France-Presse
Lagos


Un juge d'une cour islamique d'un État du nord du Nigeria a ordonné jeudi le maintien en détention jusqu'au 21 août de dix-huit homosexuels interpellés pour avoir participé à un mariage gay et poursuivis pour sodomie, a annoncé l'agence de presse nigériane NAN.
Ils risquent jusqu'à la peine de mort, selon la charia.
Arrêtés mercredi, les 18 hommes sont accusés d'avoir participé le 5 août à Bauchi, une ville du nord du pays dans l'État du même nom qui applique la loi islamique (charia), à une fête organisée à l'occasion du mariage de deux de leurs amis homosexuels dans un hôtel de la ville. Tadius Boboi, chef des enquêteurs de la police, a déclaré jeudi à la Cour devant laquelle comparaissaient les accusés que ceux-i portaient des atours féminins, dont des soutiens-gorge, des boucles d'oreille et des colliers. M. Boboi a estimé qu'ils avaient contrevenu à la loi islamique.
Le juge Malam Tanimu Abubakar a ajourné le procès au 21 août. La charia a été introduite dans de nombreux États du nord du Nigeria après la fin de la dictature militaire il y a huit ans.

lundi 6 août 2007

Divrecité 2007 Montréal

Une fois de plus , Montréal a su démontrer son incroyable tolérance et surtout sa joie de vivre. L'événement tant attendu , La Grande Danse a réuni plus de 10 000 gais bi hétéro transexuels en plein centre -ville de cette métropole unique en son genre.

Dés 13 heures aux sons de Anna Paula, Stephane Grondin et Offer Nissim la célébration de cette présence gaie a bien clôturé cette semaine de festivités . Diverscité à Montréal prend tout son sens : celui d'une communauté diverse qui vit en harmonie avec les hétérosexuels. Aucunes discriminations .


À Montréal il n'est pas rare de voir des enfants avec leurs familles des personnes agées et de plus en plus de familles issues des différentes communautés culturelles. J'ai d'ailleurs été agréablement surpris de voir des dizaines de familles arabes, musulmanes. Certaines femmes étaient voilées.

Tous égaux sans discrimination. La Tolérance dans son sens le plus noble.En espérant que cela puisse servir de modéle au monde .

Je vous laisse sur ces photos prises lors du dernier événement : La Grande Danse édition 2007.








samedi 28 juillet 2007

Amusons nous un peu :)



Verka Serdouchka, la bombe ukrainienne de l'Eurovion 2007 :)

mardi 24 juillet 2007

Mouvement lesbien arabe: Quand la Palestine montre la voie

La Palestine a décidement beaucoup à apprendre aux autres pays arabes. C'est en effet, dans ce pays déchiré par la guerre qu'a vu le jour d'une des rares organisations lesbiennes du monde arabe. "Aswat", c'est son nom, milite pour les droits lesbiens en Palestine et ailleurs.
Une telle initiative ne peut être que saluée et encouragée, en espérant que les autres pays arabes aient le courage pour lancer ce genre d'organisation.
Pour en savoir plus, consultez leur site web: http://www.aswatgroup.org/

lundi 23 juillet 2007

Pendus...

Regardez ces jeunes hommes qui ont moins de 20 ans. Regardez les bien... Quel a été leur tort ? Ont-ils tué ? Volé ? Violé ? Insulté ?

Non...

Ils se sont aimés.

La république islamique d'Iran a condamné ces deux garçons à la peine capitale par pendaison sur la place publique tout simplement parce qu'ils s'aimaient...

Qui peut rester insensible ?

Ce qui est alarmant c’est que nouvelles pendaisons sont programmées

Jusqu'à quand ??

http://www.guim.fr/blog/2007/07/liran-sapprte-e.html

jeudi 19 juillet 2007

Lost


Roger Sanchez - Lost
Uploaded by night-sounds

vendredi 6 juillet 2007

Du Nouveau sur Kifi Blog !!

Notre équipe grandit!

Toujours en gardant en tête l'objectif d'offrir aux homosexuels tunisiens en Tunisie et ailleurs un espace de dialogue et d'informations.

Une nouvelle rubrique est en cours d'élaboration et qui nous permettra d'avoir une source d'informationsur ce qu'il y a de nouveau en Tunisie ainsi que dans les communautés homosexuelles tunisiennes à l'étranger.

Votre participation à cet espace est vital : sans vous ce blog n'a pas lieu d'être . Et c'est ensemle qu'il grandira . Vous êtes toujours invité à nous faire part de vos contributions et de vos commentaires.

Si vous avez besoin de conseils ou si voudriez en fournir n'hésitez pas à nous contacter.

Entre-temps bienvenu chez vous et espérons que cela ne soit que le début d'une grande aventure.

Selection House : Destination


Alex Gaudino-Destination(Marcos Franco)
Uploaded by yafs1925

jeudi 5 juillet 2007

Gris

Il est né entre deux mondes, entre deux réalités. Celle de son cœur, de sa soif de vie et celle de sa conscience, austère et moralisante.Il a grandi dans un moule qu’il a toujours trouvé trop étroit pour lui.

Il s’est forgé un caractère à coup de fessées .Il a construit petit à petit une carapace pour le protéger de ce moule de plus en plus étroit.

Il rêve de belles choses vraies fraiches qui sentent le bonheur mais il se réveille avec le goût salé de ses larmes sur ses lèvres


Il comprend qu’il n’est pas dans le moule et que la vie ne lui fera pas de cadeau. Alors il renforce sa carapace, ferme son cœur à double tour et ferme ses yeux sur la beauté.

Il vit dans la grisaille, dans la froideur d’un monde sans goût sans appétit.Il apprend à vivre dans cette réalité noire d’une vie gâchée.

Il se réveille chaque matin, avec le goût salédes larmes, un sourire aux lèvres. Il ouvre les yeux, voit en gris, a froid et a mal dans ce moule qui l’étouffe.

Il se rendort avec cet espoir du rêve et des couleurs, Et il rêve chaque nuit d’une vie qui n’est pas juste rose mais d’une vie vraie où le bonheur est à portée de main.

mercredi 27 juin 2007

Placebo s'engage .



Déjà habitué aux baisers gays sur scène, le groupe de rock Placebo leur a cette fois donné une tournure politique et solidaire.

En concert à Vilnius, jeudi 31 mai, quelques jours après qu'une manifestation gay-friendly a été annulée par les autorités lituaniennes .

Brian Molko, le leader bisexuel du groupe, a brièvement embrassé Stefan Olsdal, le bassiste ouvertement gay. Pendant ce temps à Vilnius, une enquête a été ouverte au sujet d'un site internet appelant à «tuer et passer à tabac les homosexuels» ainsi que des dépliants prévenant les homos de ne pas se montrer en public ..

mardi 19 juin 2007

Choquant ?



L'amour serait-il choquant ?

jeudi 7 juin 2007

J'aime trop ton Boule: Nous Aussi !!


Fatal Bazooka - J'aime trop ton boule (Clip)
Uploaded by jamblock

mercredi 6 juin 2007

Prison .

La prison n'est pas le lieu que le gay imagine . Elle est aux antipodes de tous les fantasmes attachés à cette institution encore moins en Tunisie.La réalité des prisons tu.nisiennes ne collent pas à cette image idéalisée d'un romatisme sulfureux.

Ce désir d'humiliation et de soumission au coeur de l'imaginaire gay semble être totalement en contradiction avec les divers groupes gay qui défendent les valeurs de fierté et d'émancipation. Ce paradoxe entre l'imaginaire gay et la volonté de retrouver notre dignité humaine peut s'expliquer par un renversemnet d,autorité traditionnels. La vie des détenus dans une logique disciplinaire des prisons reprend l'univers de l'autortité mais à son extrême.en suivant la loi du plus fort.

Ainsi ce mythe du viol ou du mois d,abus d,autorité concourt à l'édification de l'identité gay qui joue entre domination et soumission. Le dominant fini par s'approprier la sexualité du soumis.

Au delà du cliché de la virilité , le gay reste attaché à la masculinité comme facteur determinant de son identité. Elle commence souvent par l'injure héterosexuelle par excellence et qui est sans dute le facteur déterminant de l'identité homosexuelle. : le terme ' miboun' équivalent du Pédé .

dans cette obsession de se défendre d'être 'miboun' pour tout homme en devenir , l'enjeu de la virilité apparaît comme un élément discriminant de l'identité masculine.

On peut donc mieux comprendre que dans un cadre tel que les péntencier que la sexualité devient obsessionnelle mais omnipotente dans des actes qui relévent plus de la rage que du plaisir sexuel. Derriere le rapport on entrevoit en filament la mécanique du pouvoir dans ce milieu ou régne la loi du plus fort. L'univers des prisons est bi-polaire : les sous-hommes et les sur-hommes.

le viol fint donc par être une pratique commune qui renvoie à l'image hierarchiséee de l'homme et de la femme comme une alternative à l'absence de sexualité hétérosxuelle.

Les homosexuels qui pourraient répondre librement à ce besoin sexuel sont complétement marginalisés dans ce systéme. Le sexe pour eux N,est pas pour eux une menace mais un objet de plaisir, il échappe donc à la logique de domination et devient une menace pour les sur-hommes qui voient leur pouvoir de dominants leuréchapper dans la mesure où le sexe imposé à autrui par autorité ou par force est leur seul moyen de soumission.

Si la question des viols est à l'origine d'une prise de conscience par la société que l'homosexualité soumise dans les prisons est un fléau alors peut-être il ya aurait une place pour que nos Droits en tant qu'Humains retrouve sa place dans la société Tunisienne.

Parce que pour nous la prison ce sont les de notre société encore ancrée dans une réalité qui n'existe plus.

La circoncision en Tunisie: Comment éviter le traumatisme ?

* Par Aziz

La Tunisie étant à majorite musulmane, les jeunes garçons Tunisiens partagent ce même traumatisme (à degré divers heureusement) de cette fameuse circoncision. La coutume veuille que le garçon se fasse circoncire et ainsi fasse partie de la “Oumma” vers l’âge de six ans. Ne me demandez pas pourquoi je l’ignore . Je ne sais pas si c’est une obligation inscrite dans notre religion ou plutôt une tradition tunisienne.

Il reste que cette période restera marqué à vif pour le reste de notre vie...
Je vais partager avec vous en exclusivité ma propre expérience .. J’avais ( comme tous les graçons de mon âge six ans) quand mes parents ont décidé en grande pompe et à mon insu de me pratiquer la ‘ nakcha’.

Tout d’un coup dans ma petite conscience du monde de 6 ans je me retrouvais le centre d’attention de non seulement toute ma famille mais de tout le voisinage . Toutes les mamans me faisait un gros sourire dés qu’elle me voyait et complimentait ma mére des traditionnels ‘’ I Kemmel 3lik Tbarkallah a3lih ekber Aziz ! Inchallah hakka fil Bac ou fil 3rress’.

Du jour au lendemain mon petit train train d’été de jeune garçon en fût boulversé. La maison était rempli des tantes des cousines de tout bord et on mangait comme des rois !! Et le Gazouz coulait à flot... ah le meilleur souvenir je crois...

Je portais aussi fiérement la jebba et la chéchia en jeune homme que j’étais et en valeureux héritier de la famille..
Et puis le soleil se coucha . Mes copains retournaient chez eux mais la fête continuait à la maison, il ya avait de la bouffe à profusion et le 3acha était servi pour une cinquantaine de personnes ...Un couscous énorme pour mes yeux de 6 ans et encore du Gazouz!!
Les chaises étaient installées dans le jardin et on me disait que ce soir on faisait une grande fête en mon honneur comme mon anniversaire mais en plus gros!!

Waw tout ça pour moi... imaginez le sentiment et l’estime que j’avais de moi durant ces heures de gloire !

Et puis vint la Soulémia ( troupe de chant religieux) et tous étaient habillés surleur trente et un . Même mon oncle était là!!!

Je me promenais entre tout ses invités qui me noyait de leur compliment de leur tape sur le dos, et de la bave de mes tantes qui me pincait les joues avant de me faire un gros calins.

C'est à ce moment là que mon pére avec mon oncle , un monsieur que je ne connaissait pas et d’autres homme me demandaient t de monter dans la chambre des parents. Ce que je refuse évidemment je ne voulais pas rater une minute de cette gloire à ma personne . Et c’est là que en deux secondes mon rêve se transforme en cauchemar ...

Mon pére et mon oncle me prennent soudainnement par les bras et me monte de force dans la chambre. Étonné je commence à hurler à qui veut m’entendre en pensant que j’avais fait une trés trés grosse bêtise ...

On finit par me disposer sur une table drapée et je comprends tout de suite : je vais me faire égorger comme le mouton de l’Aïd !!!

On va m’égorger et aprés on va faire de moi un méchoui et ils vont tous me manger ! Mon instinct de survie reprend le dessus et j’essaie de me débattre et je finis par recevoir la gua7ra de mon oncle...le regard qui vous fige sur place ... Et la le monsieir à côté de mon pére sort sa petit emallette et commence a soulever ma jebba avec l’aide de mon pére ..Qu’allaient-ils faire à ma zigounette ????


Tout en continuant à gigoter comme un forcené à qui on essaie de mettre la camisole de force , le barbier s’approche du trésor de la famille et je ressens un léger pincement. Aprés je ne me rappelle plus. En fait je n’ai aucun souvenir d’une quelconque douleur mais plutôt de cette horrible peur de cette véritable expérience face à la mort ( c’est comme ça que je l’ai vécu).

Je pense que j’ai finalement repris vraiment conscience que lorsque je me suis retrouvé entre les bras de ma mére dans le lit avec une douleur dans le pénis et une montagne d’argent sur ma jebba !!

Les gens littérallement me jettaient de l’argent . Je n’était donc pas mort!! Et c’est le lendemain en criant tellement j’avais mal et que je voulais aller pisser que ma soeur a pris la peine de m’expliquer ce que l’on m’avait fait. Mon pére en fit de même le lendemain. cela m’a pris trois semaines avant que je puisse pisser sans difficulté...


Voilà c’est une histoire parmi des dizaines de millions d’autres histoires d’hommes musulmans. De plus en plus les familles tunisiennes décident de pratiquer l’opération en clinique et c’est trés louable. Le traumatisme n’en est que moindre.

Dans mon cas je n’ai jamais pris cela comme une castration comme plusieurs autres personnes que je connais et qui dans la plupart des cas sont devenus gay...Y a t-il une corrélation ?? je le pense d’où l’importance de pratiquer cette opération dans une clinique et sous anésthésie. Je crois qu’il est aussi fondamental d’expliquer à l’enfant d’une maniére disons imagé ce que l’on va lui faire..

À vos plumes !

Le principal objectif de cet espace dédié à la communauté homosexuelle tunisienne était de créer des ponts entre les différents membres de la communauté mais aussi refléter une image réelle de la situation des gays et des lesbiennes en Tunisie.

Nous vous proposons donc de nous faire parvenir vos écrits, vos essais mais aussi vos témoignages, vos expériences et vos opinons.

Il nous fera plaisir de les afficher *.
C’est ensemble que ce site grandira.

Envoyer à kifiblog@yahoo.fr

La rédaction se réserve le droit de modifier ou d’effacer tous propos juges offensants ou déplacées

vendredi 1 juin 2007

Suggestion sortie

Vendredi 01 Juin : Laurent Wolf au MaXXimum


Video de la semaine : Touch Your Toes AVH ft FAT JOE


Armand Van Helden Ft Fat Joe & BL - Touch Your Toes
envoyé par Yannicklor

mercredi 30 mai 2007

Rencontres gays : Quelques bons plans

Fatigué d’être seul, envie de connaître le garçon idéal, pour une nuit ou pour la vie ? Décoincez vous et allez jeter un coup d’œil sur Internet, le lieu de rencontre gay le plus populaire de Tunisie!
En effet, une multitude de sites offrent des services de rencontres pour les gays et ils sont très prisés par la population gay en Tunisie. Le plus connu et sans doute aussi le plus populaire : abcoeur.com recense plus de 15 000 gays en Tunisie de tous les ages, de 18 à 65 ans, du nord au sud, du beau au moche, il y en a pour tous les goûts ! On regrettera cependant la qualité médiocre de son service de chat où les discussions sont souvent axées autour du sexe et des plans faciles. Si l’on cherche l’âme sœur, on se tournera plus vers l’échange de petits messages sans utiliser le chat, ce qui a l’avantage de rester en contact avec les personnes même une fois déconnecté.
Pour ceux qui s’assument plus, il y a la référence mondiale des rencontres gays, j’ai bien sûr cité gaydar.co.uk ! Là aussi, il y a un grand nombre d’inscrits (bien que moindre que sur abcoeur), les gens sont souvent plus à l’aise avec leur sexualité et les critères de recherche sont plus élaborés et stricts… On regrettera cette fois ci l’absence d’un système de chat en live…
Plus mélangé et non exclusivement tunisien, les salons de chat entre garçons de voilà sont aussi très prisés, surtout par les plus jeunes. Il ne sera pas étonnant de rencontrer très facilement là-bas des jeunes entre 18 et 22 ans à la recherche d’amitiés ou d’amour. Attention quand même, ce salon n’est pas à caractère sexuel :-)

Finalement, et si tous ces services ne vous suffisent pour trouver votre bonheur, il y a toujours les groupes d’utilisateurs Hi5, 2 salons gays tunisiens existent totalisant ensemble un peu plus de 250 utilisateurs… Mais il y a beaucoup plus de gays sur Hi5, il suffit de surfer sur les profils pour s’en faire une petite idée ;-)

mardi 29 mai 2007

Mithli el Jens


Il faut saluer l’énorme travail que helem effectue chaque a travers ses différentes branches a travers le monde.

Pour briser le tabou et surtout les préjugés derrière tout acte homophobe. Il faut commencer par verbaliser notre existence.
2007, plusieurs médias arabophones utilisent encore des termes péjoratifs pour qualifier l'homosexualité: chaz (déviant), louti (sodomite), khenti (efféminé)... Bien loin de combattre l'homophobie, l'usage des mauvais termes a pour conséquence de renforcer les mythes et les préjugés de la population.L'expression Mithli el Jens (homo-sexuel) est un terme relativement nouveau qui a été adopté pour enrayer la connotation négative des mots utilisés jusqu'à récemment

lundi 28 mai 2007

Seconde gay pride violente à Moscou




C'est avec des coups de poings et de pieds que les extrémistes de droite et les militants orthodoxes ont accueilli dimanche 27 mai la deuxième tentative de tenir une gay pride à Moscou sans autorisation du maire. Comme l'année derniere, l'organisateur de l'évenement, Nikolai Alexeev, a été arrêté par la police peu de temps après son arrivée au rendez-vous donné aux manifestants. Après son arrestation, une série de violentes bagarres s'est déclenchée devant les bureaux du maire de Moscou, Yuri Lujkov. Un militant qui avait brandi un drapeau arc-en-ciel a été roué de coups de poings par un nationaliste, que la police a laissé en liberté. Peter Tatchell du groupe britannique OutRage! a été frappé en plein visage par un extrémiste de droite. Gémissant à cause de la douleur, il s'est appuyé contre un réverbère, se couvrant le visage avec une main et criant "Que quelqu'un me protège!" Il a aussitôt été emmené de force par la police, trainé par terre puis piétiné par les extrêmistes, tandis que son agresseur n'a pas été inquiété. Le député Allemand Volker Beck et l'euro-député Italien Marco Cappato ont aussi été entrainés par les forces de l'ordre vers les autocars de la police, "pour votre sécurité," ont-ils expliqué aux parlementaires. Le musicien Richard Fairbrass du groupe pop anglais Right Said Fred est venu pour donner son soutien, mais cinq minutes après le sang coulait sur son visage suite à une agression. Les chanteuses russes de t.A.T.u étaient aussi présentes, mais sont restées peu de temps. La stratégie des militants nationalistes consistait à encercler leurs victimes pendant que celles-ci parlaient aux nombreux journalistes présents. Ensuite, un néo-fasciste faisait irruption dans le groupe pour frapper celle ou celui qui parlait. Par ailleurs, un journaliste a été attaqué simplement parce qu'il portait une boucle d'oreille, interprétée par les nationalistes comme preuve de son homosexualité. Plusieurs dizaines de personnes ont été détenues par la police au cours de la pride, en majorité des gens en faveur de la manifestation. "Je crois qu'Alexeev a raison de faire ce qu'il fait," a dit Ksenia Prilepskaya, une jeune Russe courageuse qui était venue en aide à Tatchell. "Je suis venue ici pour donner mon soutien à tous ceux qui veulent que les droits de l'homme soient respectés en Russie."

vendredi 25 mai 2007

Et si c’était vous ?

Beaucoup voient l’homosexualité comme l’expression d’une déviance, d’une perversion, ou alors plus grave d’une maladie qui contraint les homosexuels à rester toujours en marge de la société. Cependant pourquoi personne ne s’est-il jamais posé la question : Et si c’était moi ? Et si j’étais homo, quel regard aurais je sûr moi-même ? Quel regard aurai-je sur la société ? Me permettre ai-je de haïr des personnes sans aucune raison, sans les connaître, si je faisais moi-même partie de ces personnes que je déteste tant?

La question à se poser n’est peut être pas de se mettre à la place des victimes, mais d’essayer de comprendre le comportement que l’on adopte soit même vis-à-vis des autres. Comportement qui est à la foi irrationnel car non fondé, trouvant son origine dans l’ignorance totale de la différence, et erratique dans le fait qu’il soit déconnecté d’une réalité sociale criante et d’un besoin de reconnaissance de droit de la part des victimes.

L’homophobie, qui trouve son origine dans l’influence des dogmes chrétiens sur les autres religions et sociétés, est un phénomène assez moderne qui a été amplifié par la crédulité et le manque de maturité des sociétés sous développées.

Le choix de poser la question de la reconnaissance de l’homosexualité comme centrale dans notre conception de la modernité sociale s’inscrit dans le droit chemin de la lutte pour la liberté de chacun. Ce n’est presque plus une question de droits, mais une question de dignité comme l’a souligné José Luis Rodríguez Zapatero, le premier ministre espagnol en s’adressant au parlement lors du vote sur la légalisation du mariage homosexuel en Espagne. Dans le même contexte, reconnaître le droit à la différence, tolérer la différence dans ce qu’elle a de plus enrichissant pour la société est urgent pour nous aujourd’hui en Tunisie.

La reconnaissance du droit à l’existence, à l’indifférence, ne pourra cependant se faire sans un mouvement général de revendication à la fois de la part des gays mais aussi de la part des personnes concernées par les droits humain et la lutte pour les égalités.

mercredi 23 mai 2007

Tendance été 2007


Pour l'été 2007, l'homme est invité à conjuguer une certaine élégance et une décontraction sans excès, en puisant dans une garde-robe riche en pantalons courts et vestes souples, et en associant des éléments du vestiaire sportif, comme les bermudas, à des pièces plus formelles. L’ambiance est résolument festive, avec des costumes de coton blanc, rose, à carreaux jaunes ou Vichy rose, des chemises imprimées, des noeuds papillons portés sur des pantalons noirs aux imprimés toniques Les t-shirts imprimés de grandes fleurs ainsi que les amples pantalons retenus par des bretelles, des vestes sombres et des gilets juste posés sur des chemises blanches.

Pour un homme dans l'esprit dandy : pantalons très courts ornés de dentelle et de satin, amples chemises blanches, vestes aux allures de redingotes. Allure décontractée et élégante : espadrilles noires, larges pantalons en laine et mohair ou en coton, chemises à cols souples ou sans col, cardigans et blousons réversibles. Les tons neutres et discrets (mastic, blanc, gris, marine, noir, anthracite) sont rehaussés de carrés de soie contrastés.

Chez Thierry Mugler, la silhouette est parée de noire ou d'acidulés (orange vif, rouge, métal). Les pantalons sont étroits et les hauts géométriques alternant le métal ou le cuir. Le costume propose une veste courte portée sur des t-shirts en jersey ou à paillettes.



Chez Jean-Paul Gaultier, l'homme est pluriel : entre veste en jean bleu ciel en croco ou looks irisés de reflets aquatiques, pantalons moulants, chaussettes rayées et espadrilles à talon, trenchs vaporeux couleur tabac et corsets bretelles, hauts en maille légère aux impressions médiévales.


Chez Emporio Armani, l'homme de l'été 2007 porte des pantalons larges à taille très haute soulignée d’une fine ceinture, des smokings de satin bicolores, des costumes impeccables, des vestes de smoking de satin noir portés sur pantalon mat.

Chez Giorgio Armani, l'élégance est naturelle, chic et décontractée. Au programme : poches basses pour les pantalons des costumes, gilets très ajustés.
Chez Comme des Garçons, l'homme se fait « Golden Boy » ! Avec l’or en fil conducteur décliné sur des vestes trois boutons, des baskets or à semelle blanche


L'Amour

Parce que l’amour n’a pas de frontière,
Parce que l’amour n’a pas de religion
Parce que l’amour n’a pas d’âge
Parce que l’amour n’a pas de genre
Parce que l’amour n’as pas de couleur
Parce que l’amour ne connait pas l’argent
Parce l’amour ne connait pas la haine
Parce que l’amour ne connait pas l’impureté
Parce que l’amour ne connait pas la souffrance
Parce que l’amour ne connait que la joie
Parce que l’amour ne se trouve pas
Parce que l’amour est beauté
Parce que l’amour ne se mérite pas
Parce que l’amour c’est vous et moi

lundi 14 mai 2007

Homophobie et SIDA

Au début de l’épidémie, le SIDA a essentiellement touchée la communauté homosexuelle ce qui a donné lieu à des associations directes entre la maladie et la sexualité de cette communauté. Association particulièrement tenace qui dicte encore aujourd’hui un certain nombre de réactions homophobes, à tel point que pour certains obscurantistes, la présence de la maladie suffit à attester de l’homosexualité du malade, et inversement, une homosexualité sera le signe d’une séropositivité.


D’autres conscients des chiffres avancés par les différents observatoires ou se voulant moins grossièrement falsificateurs détourneront le propos en qualifiant les malades en deux groupes : la majorité coupable (les homosexuels) et une minorité innocente (transfusés, hémophiles).
Coincés d’un côté par ces portes-paroles homophobes et porteurs d’une morale érigée en dogme et de l’autre côté par le poids des préjugés d’une société tunisienne, devant laquelle la révélation de sa maladie sera interprétée comme la révélation de son homosexualité et motif à banissement, la communauté homosexuelle doit se terrer et se taire. Et se taire d’autant plus qu’elle risque la prison selon les lois tunisiennes.


« Un millier de personnes sont infectées par le VIH en Tunisie, selon les décomptes officiels qui sous-estiment le nombre de cas en raison du secret qui frappe la maladie dans un pays de tradition musulmane et de la réticence à se faire dépister. La Tunisie a introduit l’an dernier les trithérapies mais, selon le Dr Mounira Garbouj, directrice des soins de santé de base, « les coûts de ces soins à la charge de l’Etat, pour les moins nantis, restent trop élevés pour notre pays ». (source Quotidien du médecin, 27/09/01).


« Quant à la lutte contre l’infection à VIH/SIDA, la Tunisie a mis en place très tôt un programme national de lutte contre le SIDA qui fort d’un partenariat actif et motivé, a réussi à maîtriser l’infection à une incidence ne dépassant pas 70 cas nouveaux par an. (Source : Bulletin Santé Informations - MSP - N°40 -Juin 2001)


A partir de ces deux extraits d’articles, on comprendra aisément que les chiffres « officiels » sont loin de la réalité. Qui osera annoncer sa maladie lorsque l’on connaît les préjugés de la société entretenus par les tenants du conservatisme religieux ? Comment peut-on imaginer que ces chiffres soient exacts lorsque l’on sait que les tunisiens, hommes et femmes, ne vivent pas couper du monde mais au contraire sont au contact de nombreux étrangers, lorsque l’on est informé des comportements sur le tourisme sexuel en Tunisie et plus basiquement, lorsque l’on sait comment les autorités ont l’habitude de prendre leurs aises avec les statistiques qui leur sont remises. Mais soit, admettons les chiffres officiels et regardons les dans le détail tel qu’il figure sur http://www.jssr.promed.com.tn/fr/infos.htm


Apercu Epidémiologique du VIH/SIDA en Tunisie


Incidence annuelle de l’infection à VIH / SIDA : 70 cas /an
Total des cas SIDA (1985 -2000) : 926 cas dont 117 femmes et 55 enfants
Nombre de cas de transmission Mère-enfant/an : moins de 5 cas.
Modes de transmission :
Hétérosexuel : 32%
Sang et dérivés : 16,5%
Homosexuel 5%
Périnatalité :5,5%
UDI (usage de drogues injectables à l’étranger) : 32%
Inconnu : 5%


On remarquera plusieurs choses intéressantes. Le mode de transmission est essentiellement hétérosexuel quand il est lié à la sexualité et peut également être lié à « l’usage de drogues injectables à l’étranger. Si le sujet n’était pas si grave ce second point prêterait à sourire. Je suppose que l’auteur de ces statistiques a voulu démontrer qu’il n’existe pas de drogues dures en Tunisie.
Vu du côté de la communauté homosexuelle peu de témoignages existent ). On peut trouver certaines informations sur le site kelma.org, site de la communauté homosexuelle maghrébine (Voir ci-après). Ces informations sont intéressantes dans le sens où l’on retrouvera bon nombre de similitudes avec la situation tunisienne : sous-estimation de la maladie, préjugés, répression (sélective)de l’homosexualité, ...


Si l’absence d’informations fiables concernant le sida en Tunisie est dommageable pour la prévention et les soins, l’information diffusée par les relais officiels est, elle, qualifiable par l’inconscience des propos tenus. Je ne saurais revenir sur le ridicule de la sémantique officielle (car en matière de santé comme en toutes choses en Tunisie, il ne saurait y avoir que des politiques « d’avant-garde ») mais uniquement sur la manière dont est évoqué le SIDA, et ce, à travers l’énumération de mesures de protection de l’enfance ( !) :
L’adoption de nouveaux programmes préventifs dont le programme national de santé mentale et le programme national de lutte contre le sida même si ce fléau ne revêt aucun caractère inquiétant en Tunisie (http://www.tunisieinfo.com/documents/handicapes/ch1-1.html).
Le monde entier s’inquiète de la progression de la maladie et en particulier en Afrique mais celle-ci « ne revêt aucun caractère inquiétant en Tunisie » ! L’auteur de ces phrases criminogènes devrait s’interroger sur le pourquoi de la tenue à Tunis, le 12 septembre dernier, d’un atelier sur le sida qui a réuni des experts de 30 pays.
Le SIDA est un fléau contre lequel chacun doit lutter. Sans être spécialiste de cette maladie, il suffit de peu d’efforts pour s’informer et constater que les tabous et préjugés véhiculés, loin de contenir la maladie, ne font que lui permettre de se répandre.
Mais ce sujet est suffisament grave pour ne pas l’amalgamer avec la communauté homosexuelle qui a suffisament à faire avec la repression selective des autorités, les fatwas des abats-jours, et nos propres préjugés.

jeudi 3 mai 2007

Tunisien & Gay: Le double visage

La Tunisie a toujours été tolérante. De par son histoire et de par sa position géographique .Mais bien-sûr en tant que peuple méditéranéen et arabo-musulman le sujet de l'homosexualité reste toujours tabou...

Signe de faiblesse ultime pour certains, vices qui nous donne un accés VIP à l'enfer pour d'autres.Évidement l'homosexualité dans un pays arabo-musulman est un acte criminel.Par contre la législation est trés vague là-dessus vu que pêle-méle on criminalise le viol, la fornication la sodomie et de par ce fait l'homosexualité....
La Société tunisienne du moins sa jeunesse fait preuve d'une tolérance assez notable face à ce phénoméne et à cette communauté de plus en plus visible en Tunisie ...qui n'a pas vu des gays en plein centre-ville de la capitale ou dans les boîtes??? Les soirées Drag-Queen et les soireés Rainbow de Kikoloco ont prouvé que être homosexuel est toléré .
Du moins en facade parce vivre son homosexualité au quotidien ça c’est une autre paire de manche... le regard des gens les préjugés les obstacles et la frustration sont le lot quotidien de la plupart des gays. En effet deux hommes habitant sous le même toit en tant que couple sont passibles de 3 ans de prison... L'affaire du touriste français et de son amant tunisien est le dernier épisode d'une série de coup de bâton orchestré pour disons remettre les choses à leur place ....

D'un point de vue social l'acte homosexuel est répandu voir même normal... Tout les gays vous diront que la majorité des hommes sont bisexuel sce qui est dans un sens une demi-vérité...Effectivement l'acte en tant que tel est extrêmemnt codifié...

L'actif ( sous-entendu dans la conscience collective l'homme) est dans le lit inactif!!!! Les parties du corps qui sont disponibles se délimitées par le nombril et les cuisses le reste du corps et intouchable...Ne parlons pas des fesses qui reste la partie du décor totalement défendue...
Cette pratique homosexuelle n'est ne fait pas considérer comme étant une pratique homsexuelle mais plutôt comme une pratique sexuelle comme l'est par exemple la masturbation.....Il est donc évident que l’Homosexualité a gardé totalement sa définition de Antiquite avec une nette différenciation entre l’éphébe ( passif) et l’homme ( actif)....

Alors dans ce paradoxe comment peut-on bien vivre son homosexualité ??? Eh bien il y n’y en a pas comme il n’est pas possible d’être un Juif sous les Nazis ou une femme en mini-jupe à Kaboul sous les Talibans. On vis dans la cachette dans le mensonge . On vit la culpabilté de n’être pas dans la “ norme” de ne pas être le futur marié le futur pére d’une famille qui fera la joie et la fierté de ses parents..

Même à 9000 Km de Tunis je vis toujours par rapport à mon pére surtout dans le mensonge..Quand est-ce que j’aurais le “courage” diriez-vous de l’avouer??? Dans notre culture on ne peut pas encore avouer à son pére ce genre de chose sans parce que mon pére va souffir le martyr.

Alors oui je suis Tunisien issus d’une famille tolérante mais qui a grandis dans un société qui a du mal à accepter la réalité .La réalité d’une Tunisie qui change d’une jeunesse tiraillée entre Occident et Orient entre Liberté et Réserve entre libre-pensée et soumission.

L'Homoparenté : un lourd fardeau à porter ?

C’est un sujet qui me touche personnellement et qui après des heures et des heures de réflexion et même de débats entre ais reste un sujet des plus épineux. Je suis de la veille école je dirais même cela peut vous sembler paradoxal. Pour moi la paternité est primordialement biologique .


Elle est relié aux gènes et donc à la procréation ou plutôt à la reproduction. Je ne pourrais me sentir père qui si mon enfant est le résultat de ce lien magique qu’est la chaîne de vie. Elle doit être ma descendance, de ma chair, En tunisien nous avons une expression qui illustre ce sentiment : Kebdti. Mon foie, par extension une partie de moi. C’est un lien viscéral.


Alors quand on accepte de vivre et d’assumer pleinement son homosexualité non pas comme une sexualité mais comme un mode de vie et de vivre et d’aimer une personne du même sexe tout en bâtissant une vie de couple normal, il arrive nécessairement un moment dans notre vie de coule où l’on se questionne sur le plus bel acte d’amour que l’on puisse avoir en commun : Un enfant.


Des questions éthiques me traversent l’esprit : Est-ce que je serais prêt un jour à être père ? Ais-je le droit de faire subir à mon enfant les conséquences des choix que j’ai pris ? Quel modèle de père est-ce que je serais pur cet enfant? Est que mon mode aura une influence sur celle de mon enfant? Et surtout est-ce que ce n’est pas de l’égoïsme pur que d’avoir un enfant quand physiquement je ne peux pas en avoir un avec mon partenaire?


Et puis les questions d’ordre pratique surgissent : Qui sera le père ? Est-ce que je vais devoir me contenter d’adopter ou devrais je faire appel à la fécondation in-vitro? Qui sera la mère quelle sera sa place et que devrais-je dire mon enfant ?

mercredi 2 mai 2007

Polémique autour de Gay-Tunisia: briser le tabou et les stéréotypes.

Le tsunami de commentaires haineux provoqué par la création du blog GayTunisia sur la blogosphère tunisienne a été une surprise pour plusieurs d’entre nous.

J’ai pris le temps de réfléchir à la façon à laquelle je pourrais répondre d’une façon approprie à tout cela. Je ne cherche pas la confrontation ni tomber dans le débats habituels. Pour commencer j’aimerais juste remercier les bloggeurs pour vos encouragements et votre soutien. Vous ne pouvez pas imaginer la joie et le réconfort apres la lecture de certains de vos commentaires.

Deuxièmement à tous ceux qui ne le savent pas encore ou qui ne l’ont pas encore compris. Je m’appelle Aziz je suis Tunisien j’ai 26 ans originaire de La Marsa, cheveux noirs yeux bruns et entre autres caractéristiques je suis homosexuel. Je vis avec mon partenaire depuis presque deux ans à Montréal.

J’ai également décidé de rejoindre l’équipe de rédaction du blog gay-Tunisie parce que le projet final me tient à cœur. Je ne peux pas vous donner plus de détails pour l’instant.
Depuis que j’assume ce qui me différencie de 90 % des autres Tunisiens j’ai évidemment du confronter les opinions défavorables de la plupart de mes concitoyens. Les commentaires de certains de mes concitoyens sur le blog gay-Tunisie reflètent ces mêmes arguments qui se basent sur des stéréotypes et des contres –vérités.

Je vais m’efforcer de donner mon point de vue sur chaque argument qui reviennent sans cesse .Ceci n’est pas un débat mais un éclaircissement. Et Jai décidé de le proposer en forme d’interview.



- Question 1 : L’homosexualité n’est pas naturelle. Dieu a crée deux genre : l’homme et la femme. Pourquoi devrais-t-on accepter un acte qui n’est pas naturel?

Très bonne question. Ce qu’il faut se rappeler c’est que la sexualité est acte qui a pour but ultime de procurer du plaisir aux deux partenaires si possible. Or le plaisir est une notion qui n’est pas naturelle. Je m’explique, la sexualité dans le règne animal est un acte qui se limite à la procréation .Il en est de même pour l’Homme. Seuls les Humains ainsi qu’une sous-espèce de chimpanzés les Bonobos pratiquent une sexualité active.
Ainsi la finalité de la sexualité du plaisir et donc peut varier d’un individu a l’autre. Il n’y pas de pratique standard pour chaque individu sur Terre. Ainsi certaines pratiques peuvent vous exciter plus que d’autres. C’est la même logique pour la sexualité entre deux personnes de même sexe.


- Question 2 :L ’homosexualité est une maladie qu’il faut soigner et c’est une déviance sexuelle et les homosexuels ne sont que des pervers sexuels. Qu’en pensez-vous ?

L'homosexualité a été retirée du manuel diagnostique et statistique des maladies mentales, en 1985 et a été déclassifiée lors du congrès de 1992, pour tous les états signataires de la Charte de l'OMS. L'homosexualité n'est donc plus considérée comme une maladie. Il n’ya donc aucune raison de croire que les homosexuels sont atteints dune maladie curable. Ce n’est pas une maladie mais simplement un aspect de notre sexualité en tant qu’humain.Malheureusement à travers le monde la persécution envers les gays est loin d’avoir été endiguée.


-Question 3 :Si on accepte l’homosexualité, il faudrait accepter les pédophiles ?

La pédophilie et l’homosexualité sont deux choses totalement différentes et il faut comprendre un élément de base. L’homosexualité est un acte d’amour entre deux individus d’âges adultes et consentants. Mais cela ne se limite pas à l’acte sexuel. C’est un mode de vieet une communauté à part entiére .La pédophilie est une agression sexuelle contre des enfants qui ne sont pas consentants et ne sont pas encore sexués .C’est donc un crime qui doit être dénoncé et puni parce que il y a abus et aggressions.


-Question 4 :Nous sommes dans un pays arabo-musulman ce n’est pas dans notre culture ou dans nos mœurs. C’est une importation occidentale.

En fait, il faudrait rappeler que selon une étude extrêmement détaillée sur les pratiques sexuelles des hommes tunisiens, plus de 35 % d’entre eux affirment avoir déjà eu une relation homosexuelle...Donc l'homosexualité en Tunisie et dans le monde arabe et ce, à travers les âges est une pratique courante.. Le renier par simple chauvisnisme ou pour gonfler son ego en refusant catégoriquement de confronter la réalité ne ménera nulle part . Entre-temps de jeunes adolescents Tunisiens continuent à souffrir d'isolement et parfois commettent l'irréparrable .En que Société , il appartient à chacun d'entre nous de se poser des questions face à ce phénoméne . L'homosexualité a toujours existé et elle existera toujours.

J’aimerais aussi vous rappeler que la Tunisie est une république dont le 1 er article est le suivant: "La Tunisie est un État libre, indépendant et souverain ; sa religion est l'Islam, sa langue l'arabe et son régime la république"
De plus l’article 5 stipule que "L'État et la société œuvrent à ancrer les valeurs de solidarité, d'entraide et de tolérance entre les individus, les groupes et les générations " Donc la Tunisie est un État dont la religion est l’Islam qui vit sous une République qui garantit les droits de tous les citoyens y compris homosexuels.

Le sujet est sensible mais il est important de garder un aspect en mémoire. Ce que deux individus font dans leur intimité est de l’ordre du privé. La constitution garantit la liberté de culte. Nous avons accepté que d’autres communautés telles que les communautés juives, catholiques ou évangélistes puissent pratiquées librement leur culte. On ne peut donc pas forcer des individus à suivre un modèle qui n’est pas nécessairement le leur .Le mot clé dans tout cela : tolérance.

Chacun a le droit de vivre sa vie comme il l’entend tant que cela ne nuise pas à l’ordre public ou aux autres citoyens. Aucun individu sur cette terre ne peut juger son prochain. Il n’y a que Dieu qui peut juger de nos actes. C’est de la prétention pure que de vouloir imposer sa juridiction ou ses interdits à son prochain.
La Tunisie a décidé de s’ancrer dans la modernité tout en préservant son identité arabo-musulmane. Le Code du Statut Personnel et l’avènement de la République ont essayé de concilier modernité et religion. Ainsi la polygamie a été abolie. L ’adoption par un parent musulman , le Droit de divorce accordée à la femme, les intérêts bancaires, la vente libre de l’alcool dans les établissements, la contraception, l’interdiction du port du voile dans les endroits publics sont des acquis acceptés par la majorité de mes concitoyens parce que nous croyons en un Islam moderne qui n’est pas une contrainte . Il ya d'autres défis et de nouveaux débats qui surgissent tel que celui de l'héritage de la femme par exemple. Et nous avons des réussites comme par exemple la loi qui pénalise l'harcélement sexuel promulgué en 1992 et qui n'a aucun équivalent dans le monde arabe !


-Question 5 :Quelles sont vos revendications ?

Très simple, la dépénalisation de l’homosexualité .La Tunisie, située à mi-chemin entre application libérale et répressive des dispositions légales à l’égard des homosexuels, tolère plus ou moins l’acte homosexuel pour autant qu’il demeure secret. Dans les milieux ruraux, la révélation d’un tel comportement peut toutefois conduire à la honte, au rejet, voire à des drames humains lorsque la famille se sent déshonorée
Légalement la loi tunisienne est claire. L’article 230 du Code pénal précise que l’homosexualité masculine et féminine est punissable de trois ans de prison. Pire, l’article 230 se situe sous une rubrique qui parle de toute forme de viol et de sodomie . Dans la Loi tunisienne , l’homosexualité est confondue avec la sodomie et le viol (outrage à la pudeur) ce qui est un non-sens!


-Question 6 : Vous êtes de plus en plus nombreux pourquoi ?

Le nombre d’homosexuels ( incluant les bi-sexuels et les trans-sexuels) à travers les âges est, selon une norme mondiale, de l’ordre de 10 % d’une population donnée.La Tunisie suit un cheminement logique de développement. Dans l’Histoire de chaque pays émergent ou riches, l’augmentation du niveau de vie de la population a donné naissance à d’autres revendications dont celle de la communauté gaie de ces populations.
Cette même étude de Pr. Fakhreddine Haffani démontre le poids des tabous dans une société qui vit un changement radical de la place de l’individu face à la société. On remarque surtout cette nouvelle tendance dans la tranche 18-25 ans qui aspire à plus de liberté sexuelle.
Il va de même avec le monde arabe. Ainsi le mouvement homosexuel libanais Helem basé à Beyrouth vient de lancer son premier magazine distribué au Liban : Barra . En 2005 se tenait la premiére Gay Pride dans une métropole arabe ! L'ouverture d'esprit des libanais est une caractéristique de ce peuple multi-confessionnel . . Avec la libéralisation des mœurs de plus en plus de jeunes assument leur homosexualité. Nous représentons donc selon ce chiffre 1 millions de citoyens sous la bannière gaie lesbienne trans et bi-sexuelle. Selon la logique légale actuelle il faudrait théoriquement emprisonner 10.00 % de tunisiens !


-Question 7 : êtes -vous confiants?

Le Tunisien est réputé pour sa modération et nous pouvons déjà nous compter chanceux de ne pas connaitre le sort de nos frères Iraniens ou Égyptiens. Mais le chemin est encore long. Encore de nos jours la violence verbale et même physique qui se traduit par une aggression sexuelle, signe d'un refoulement évident est inacceptable. La Tunisie change et la mentalité aussi.Mais je vous dirais que ce cela va bien plus loin que la simple dépénalisation de l’homosexualité. C'est un choc entre deux visions de la Tunisie. Entre deux modes de vie qu'il est extrêment difficile de concilier . Un débat sur la place de la religion dans notre espace public est nécessaire surtout aprés les tragiques événements de Décembre 2006 .Dans un monde où la violence le rejet de la différence , la haine sont de mise, j'ai foi en l’amour absolu entre deux personnes du même sexe comme une diversité et non pas un fléau.

Aimer en se protégeant

Une video assez amusante d'une campagne de publicité menée par l'ONG AIDS pour sensibiliser les gays aux risques des rapports non protégés.

NB: Cette video peut choquer certaines personnes


vendredi 27 avril 2007

Une question d'amour, avant tout

Je n’avais pas du tout pensé que dès le premier message sur le blog ce serait toute la blogsphère qui entrerait en émois. L’objectif est certainement à travers le blog de lancer le débat, d’amorcer un changement, une évolution des mentalités comme cela s’est fait depuis des années en Europe ou aux Etats-Unis. Je n’avais cependant pas du tout pensé que ça irait aussi loin. Tout le monde y va de son commentaire et de sa réaction, le plus extrême allant même jusqu’à demander son retrait de TN-blog car se sentant offusqué d’être mélangé à des homosexuels.

La quantité impressionnante de commentaires haineux me fait plus que jamais ressentir le chemin qu’il nous reste encore à arpenter pour que les gens comprennent enfin que l’homosexualité est avant tout une question d’amour.
Il n’est pas étonnant de constater le refus, souvent catégorique, des homo d’être associés à l’appellation « homosexuel » car cela les bloque dans une conception purement sexuelle de leurs sentiments, ce qui est extrêmement limitatif et franchement dégradant.
Être gay, on n’est pas qu’une pratique sexuelle ; on est avant tout des hommes et des femmes qui s’aiment. Qui peut empêcher un autre d’aimer ?

Être homosexuel est avant tout une question d’amour, de tendresse, de complicité ; c’est aussi une culture, un mode de vie, une vision du monde, des autres, c’est aussi une pratique sexuelle, qui est certes différente mais qui n’est pas moins digne de respect que les pratiques hétérosexuelles, qui d’ailleurs sont parfois bien plus extrêmes.

Il ne faut pas se bloquer dans une conception sexuelle, être homo est avant tout une question d’amour. Et jamais, non jamais personne ne pourra empêcher un autre d’aimer…

C’est la passion qui nous fait avancer…

jeudi 26 avril 2007

Bienvenus sur Gay Tunisia !

Ce blog se veut être une plate-forme fédérative de bloggeurs gays (ou gay-friendly) tunisiens, qu'ils soient en Tunisie ou à l'étranger. L'objectif étant d'offrir une meilleure visibilité à notre communauté et de montrer que nous ne sommes pas différents des autres, que nos envies, nos asiprations, nos ambitions sont légitimes et défendables.
L'objectif est donc de donner un nouvel éclairage sur la communauté gay tunisienne ainsi que son mode de vie.
Ce blog se veut à la fois un espace de discussion, d'information et de militantismes pour la cause gay en Tunisie.

Vous êtes tous les bienvenus :-)